L'importance du massage

Le toucher est une nourriture affective essentielle au développement dans toutes les sphères de la vie d’un enfant : sur le plan moteur, sensoriel, affectif, cognitif et social. Le parent joue un rôle très important et le toucher s’avère être un puissant déclencheur de l’attachement chez l’enfant.

Il est le sens le plus développé à la naissance, le plus important pour combler le besoin de sécurité. Votre bébé a ce besoin « vital » d’être touché, entouré, bercé, enlacé, massé. Les nombreux récepteurs sensoriels situés sous la peau communiquent au cerveau un grand nombre de sensations. Ils lui permettent de détecter la chaleur/le froid, la douceur/la douleur…

Dans les premières semaines, c’est par le toucher et le contact visuel que la communication s’établit entre le bébé et ses parents. Le massage permet de manifester tout l’amour que vous avez pour lui à travers vos mains. Ce moment vous permet aussi de comprendre le langage non verbal de bébé et de développer l’écoute. Car bien avant les pleurs, c’est par le corps qu’il nous parle de ses états d’âme. Le massage lui permet de développer sa confiance et son estime de soi.

Le toucher à un impact direct sur le corps et la physiologie de bébé. Ainsi, le massage peut soulager plusieurs inconforts de bébé comme les maux de ventre, les douleurs lors de poussée dentaire, etc…

Le massage stimule le système nerveux parasympathique, amenant une détente profonde et favorisant la sécrétion des hormones relaxantes comme la sérotonine, l’ocytocine (l’hormone de l’amour) et la mélatonine (l’hormone du sommeil). Un bébé qui dort mieux et plus longtemps est généralement un bébé heureux.

Le massage active la circulation sanguine, stimule la croissance et la prise de poids. Egalement le système digestif (transit et évacuation), le système cardio-vasculaire, musculaire et immunitaire. Les recherches ont démontré que les bébés massés sont moins sujets aux maladies et pleurent moins. Le massage apaise aussi le système nerveux, stimule le développement du cerveau et la myélinisation.

C’est par le toucher et les différentes sensations que le bébé découvre le monde et se développe. Que ce soit le développement de la motricité globale ou fine, celui du schéma corporel, de la perception, de la coordination ou de l’équilibre, un bébé massé apprendra plus facilement. Il assimilera alors mieux toutes les différentes étapes normales du développement.